Sbires : que seriez-vous prêt à faire pour un royaume

Icone d'attribut de jeu de Société

2 - 5

Icone d'attribut de jeu de Société

30+

Icone d'attribut de jeu de Société

12+

Icone d'attribut de jeu de Société

30

Dans la petite cité de Montfleury, les festivités approchent. À l’aube de la nomination du nouveau Sénéchal, la tradition retentit. 4 jours durant, les seigneurs devront s’affronter pour obtenir la charge convoitée. À coup de duels et de fourberies, il leur faudra rivaliser de stratégie pour arriver à leurs fins. Mais seul, ils n’ont aucune chance. Ils pourront compter sur l’incommensurable loyauté de leurs petits gens, les sbirs.

Sbires est un jeu de cartes dans lequel vous devrez soigneusement sélectionner vos atouts. Marquer des points grâce à votre réserve ou défier vos ennemis dans d’intenses duels, il faudra choisir la meilleure stratégie pour gagner.

Les épreuves se déroulent sur 4 jours, tous les mêmes, placer ses sbires, jouer ses cartes, et comptabiliser les points. Tous les seigneurs commencent le tournoi avec 5 points, le premier à atteindre 30 points l’emporte. Si personne n’obtient 30 points avant la fin des 4 jours, le seigneur ayant le plus de points sera nommé Sénéchal.

Les seigneurs disposent de 5 territoires. Chacun peut placer tour à tour ses sbires dans un territoire, du moment que la capacité maximum n’est pas atteinte. Chaque sbire placé rapporte une carte correspondant à son territoire. Une fois tous les sbires placés, chaque seigneur qui a une suprématie sur un territoire pioche une carte supplémentaire

Tour à tour, les seigneurs utilisent les cartes. Chaque carte décrit son action. Certaines doivent être défaussées et d’autres doivent être placées pour être utilisées. Il y a trois types de cartes, cartes action, réserve et atout.

Les cartes action doivent être défaussées pour être utilisées. Leurs effets sont appliqués immédiatement. Les cartes réserve doivent être placées dans la réserve. Elles peuvent

être au nombre de 8, pour en placer une supplémentaire, il faudra défausser une carte de la réserve. Sur certaines, un chiffre indique le nombre maximum de cette carte que l’on peut avoir dans la réserve. Les autres doivent être inclinées pour être utilisées.

Les cartes atout sont au nombre de 1 par paquet de cartes. Elles sont utilisées en étant placées dans la réserve. On ne peut pas avoir plusieurs cartes atout dans la réserve en même temps.

Les duels. Les duels sont initiés par une carte gants. Le seigneur qui initie le duel choisit son adversaire. Chacun d’eux peut choisir de se battre à mains nues ou d’utiliser une arme de la salle d’arme. Le combat se dispute sur un lancer de dés. L’attaquant commence en lançant 3 dés. Chaque dé supérieur ou égale à sa valeur minimum d’attaque (6 à mains nues ou indiquée sur la carte) compte comme un coup.

L’adversaire lance ensuite autant de dés qu’il a reçus de coups. Un coup est paré s’il obtient une valeur supérieure ou égale à sa valeur de défense (6 à mains nues ou indiquée sur la carte). Si le combat est remporté par l’attaquant, il remporte 5 points et le perdant perd un point par coup non paré. Si le défenseur remporte le duel, il gagne 2 points et l’attaquant perd 1 point.

Chaque fin de journée, les points des seigneurs sont comptabilisés en fonction des cartes de leur réserve. Ils gagnent des points s’ils possèdent des cartes démonstration dans celle-ci, 1 point pour une carte, 3 points pour 2 et 5 points pour 3. Ils ne peuvent pas posséder plusieurs fois la même carte démonstration dans leur réserve. On enchaîne ensuite avec une nouvelle journée, et ce, jusqu’à ce qu’un joueur atteigne 30 points ou que le tournoi touche à sa fin.

Sbires est un jeu de cartes tactique très accessible. Les règles sont peu nombreuses et une carte de référence nous les rappelle tout au long de la partie. Le design aux couleurs ternes nous plonge dans cet univers passé, je trouve dommage que le dos des cartes ne respecte pas ces couleurs, mais ce n’est qu’un détail. Le concept du jeu est très sympa et travaillé. Le jeu est jouable en famille et reste très intéressant quand on y joue entre adultes. Les parties sont peut-être un peu longues, mais ça a sûrement à voir avec le fait qu’on y joue à deux, plus on est de fou plus on rit. La prochaine fois, on utilisera peut-être l’option qui permet d’allonger ou raccourcir les parties. En tout cas, c’est sûr, ce jeu aura une place dans notre ludothèque !

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *